Existe-t-il un lien entre alimentation et acné ?

Ferdowsian HR, Levin S.

L’alimentation est souvent invoquée par les patients (chocolat, charcuterie) comme facteur déclenchant d’une poussée d’acné, malgré l’opinion jusqu’alors contraire des médecins.
Cependant, la discussion est de nouveau d’actualité depuis la publication de travaux montrant l’absence d’acné chez des populations « primitives » contrastant avec l’extrême fréquence de l’acné dans les pays dits « développés », plus de 17 millions d’Américains souffrant d’acné et 80 à 90% des adolescents étant atteints à des degrés divers. Ce qui semble acquis aujourd’hui concernant les liens acné-alimentation :
Les produits laitiers, et en particulier le lait écrémé, consommé en « quantité » aggrave l’acné des garçons et des filles consommateurs (2 à 3 fois/jour) par rapport à ceux qui n’en boivent qu’une fois par semaine. Les hormones contenues dans le lait pourraient être responsables, ainsi que certains composants du lait stimulant l’insuline et l’IGF-1(insuline growth factor) dont l’élévation est corrélée à l’acné.
Les aliments à index glycémique élevé semblent aussi favoriser l’acné. Leur absence dans l’alimentation des populations « primitives » pourrait expliquer l’absence d’acné au sein de ces populations. D’autre part, une étude a montré qu’un régime à faible teneur en hydrates de carbone diminuait la sévérité de l’acné, mais le rôle respectif de l’amaigrissement et de l’action de ce régime sur l’IGF-1 n’était pas tranché.
Rien n’est démontré actuellement pour le chocolat, les graisses saturées et le sel.
Au total, l’alimentation joue certainement un rôle dans la survenue et/ou l’aggravation de l’acné. Il semble raisonnable actuellement de lutter contre le surpoids et le grignotage et de mettre en garde les patients contre les excès de lait et de sucres rapides. Par contre aucun régime alimentaire précis ne peut être conseillé.

 

dermafina

Leave a Reply

%d bloggers like this: