Comment connaître le type de votre peau?

Connaissez-vous votre peau? Une question bien banale, mais d’importance capitale en matière de soins de la peau. On tient souvent pour acquis que les femmes connaissent la réponse. Toutefois, un grand nombre d’entre elles (rempli de bonnes intentions!) achètent fréquemment des produits cosmétiques sans connaître leur peau. Résultat : une insatisfaction garantie en perspective, une perte de temps, une bourse dégarnie, un épiderme stressé, et j’en passe…

Sans devenir une experte en la matière, je vous dévoile tout ce que vous devez savoir en matière de types et conditions de la peau. Comme dirait notre cher Socrate : « Connais-toi toi-même » prend tout sens en matière de rituel de beauté.

Le point de départ
Vous, un peu de temps « pour vous », une peau nette, des mains propres, un bon miroir, un bloc-notes et un beau sourire. Rien de mieux qu’un sourire bienveillant quand une femme se regarde dans le miroir! Je recommande toujours de faire un examen visuel et tactile de la peau, par effleurages.

L’empreinte cutanée : votre type de peau
Grasse, mixte, normale ou sèche. Tous les types de peau ont leurs avantages et leurs petits moins. Le type de peau appartient à votre patrimoine génétique. Il est principalement influencé par la production des glandes sébacées. Votre type de peau change peu (ou pas!) au cours de votre vie. L’objectif est donc de compenser les petits moins avec une routine de soins adaptée.

Des indices simples qui ne trompent pas

Peau grasse : aspect luisant, pores dilatés, grain irrégulier, sujette aux boutons et comédons.

Peau normale : confortable, lisse, ni sèche et ni grasse au toucher, pores visibles sans être dilatés. La moins difficile, mais attention : elle a quand même besoin d’un peu d’amour pour préserver son équilibre et sa jeunesse!

Peau sèche : inconfortable, sensation de tiraillement, pores peu ou pas apparents, sujette aux plaques sèches, gerçures et démangeaisons. Au toucher, la peau est rugueuse et… sèche! Elle a un besoin criant de recharge en huile, non comédogène.

Peau mixte : Aspect luisant sur la zone T (nez, front et menton) et peau normale à sèche sur les joues.
 

Jamais sans mes conditions de la peau
Connaître son type de peau est essentiel, mais pas suffisant pour avoir le bon plan d’attaque. Il faut également repérer vos conditions de la peau et passer à l’action rapidement. Si vous jouez à l’autruche trop longtemps, vous risquez d’aggraver vos problèmes. Les conditions de la peau sont principalement influencées par des facteurs internes (fatigue, maladie, médicaments, stress, cigarette, etc.) et externes (style de vie, froid, soleil, sécheresse, etc.). Elles peuvent donc changer en tout temps (de saison en saison, de jour en jour, d’heure en heure). D’où l’importance d’être quotidiennement à l’écoute de votre peau.

Les principales conditions de la peau sont les suivantes :

Déshydratation (manque en eau) : squames (lamelles de peaux mortes), ridules de sécheresse.

Sensibilité : rougeurs, éruptions, couperose, rosacée.

Hyperpigmentation : tache, manque d’uniformité.

Vieillissement cutané : rides, manque de fermeté, relâchement, manque d’éclat.

Autres imperfections : bouton, acné, points noirs, poches, cernes.

Un petit truc bien pratique
Tous les types de peau peuvent remplir une ou plusieurs conditions. Par conséquent, je recommande souvent de contrer les effets des différentes conditions de la peau à l’aide de concentrés spécifiques, sous forme de sérum. Au quotidien, c’est ce qu’il y a de plus performant et pratique pour corriger rapidement les problèmes cutanés. Et pour terminer, sachez que ce n’est pas à votre peau de s’adapter aux soins, mais bien aux soins de s’adapter à votre peau!

Par Karine Joncas — Collaboration spéciale

dermafina

Leave a Reply

%d bloggers like this: